Ouvert durant les travaux : Projet de Zaitchick

Modérateur : Membres de Phylactères

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Zaitchick
Messages : 1125
Âge : 51
Inscription : Mar Avr 05, 2005 21:22
Localisation : Romagnat (banlieue clermontoise)
Contact :

The short story (c) Zaïtchick

#1 Messagepar Zaitchick » Ven Août 05, 2005 12:06

Sans titre.

Synopsis : Lazare HERSANDIEU, enquêteur paranormal est invité par un richissime industriel, Jean-Ernest MONTCLERC, dans sa demeure au cœur du marais poitevin. MONTCLERC se dit victime d’un sort : depuis qu’il a entrepris un énorme chantier immobilier à l’est du marais, il a été menacé par un groupe d’individus qui l’ont mis en garde : si le projet se poursuit, il disparaîtra ! Après les avoir congédiés, l’industriel a été pris de malaises chaque fois qu’il s’éloignait du marais : sensations d’étouffement, déshydratation, paralysie comme si son organisme se modifiait… Il s’est donc installé à demeure, retranché dans une grande maison bourgeoise et entouré d’hommes armés. Or, cette nuit-là, dans le marais, quelque chose s’apprête à faire payer à l’industriel son ingérence sur ses terres.

La nuit. Une pluie battante tombe sur une petite route de campagne. Les phares d’une voiture trouent l’obscurité. L’homme au volant peste contre le mauvais temps.
« - Sacré bon sang de pluie ! On n’y voit goutte, c’est le cas de le dire ! »
Au volant, un homme âgé d’une trentaine d’années. L’allure d’un étudiant attardé : plutôt maigre, visage allongé, nez recourbé, portant de petites lunettes rondes, cheveux bouclés, coiffé d’un chapeau mou informe…
La voiture freine brutalement. Une silhouette se dresse sur la route. Lazare ouvre la vitre et s’excuse :
« - je suis désolé, je ne vous ai vu qu’au dernier moment… Vous désirez que je vous dépose quelque part ? »
L’homme reste silencieux et immobile. Il est grand, massif, revêtu d’un long manteau noir et coiffé d’un chapeau à larges bords. Son regard brille dans l’ombre.
Lazare : « - heu… Je cherche la demeure de monsieur MONTCLERC, l’industriel… Vous pouvez m’indiquer la route ? »
Sans mot dire, l’homme en noir pointe une direction du doigt.
« - heu… merci… »
Le véhicule démarre, l’homme noir le regarde s’éloigner. On aperçoit une malformation de sa main gauche… Elle semble palmée. « Zombie ! » pense Lazare.

La voiture s’approche de l’entrée d’une propriété fermée de hauts murs. Les portes s’ouvrent automatiquement. Une caméra de surveillance filme le véhicule. Un chien aboie. Deux hommes armés de fusils et revêtus d’imperméables dont les capuches dissimulent le regard marchent dans la direction de la voiture. L’un d’eux se penche en avant. Lazare lui parle à travers la vitre ouverte.
« - Je m’appelle Lazare HERSANDIEU… C’est la Fondation qui m’envoie… M. MONTCLERC m’attend… »
L’homme hoche la tête et Lazare poursuit son chemin…
« - Décidément, ils sont accueillants dans ce bled ! »
Le hall d’entrée de la résidence de MONTCLERC (vue en plongée), une grande demeure bourgeoise. Lazare apparaît à l’entrée. Une jeune femme l’accueille.
« - Je suis…
- Nous sommes au courant. Donnez-vous la peine d’entrer. M. MONTCLERC vous attend. »
Lazare s’engage dans l’escalier à la suite de la jeune femme.
Elle frappe à une porte.
« - La personne que vous attendiez est arrivée monsieur… »
Une voix irritée répond : « - hé bien, qu’elle entre ! »

Lazare pénètre dans une vaste salle, très éclairée. MONTCLERC l’attend. Il est assis dans une chaise roulante. C’est un homme dans la cinquantaine. Le visage amaigri. Il est chauve et porte des lunettes noires.
« - Vous avez mis le temps !
- La route était mauvaise… commence Lazare.
L’homme l’interrompt : - Je n’ai que faire de vos excuses… Si j’ai fait appel à vous, c’est sur la recommandation d’un ami… Je n’ai pas l’habitude de porter crédit aux histoire de bonnes femmes… (dit-il en se servant un verre, sans même en proposer à Lazare) pourtant (il vide son verre.)
- Si vous commenciez par me raconter ce qui vous arrive… »


« - Je suis un enfant du pays, comme on dit… Je me suis fait tout seul et ça a suscité pas mal de jalousies… Quand j’ai décidé de revenir au pays avec en tête un fabuleux projet immobilier pour transformer cette mare de boue… ce marécage… en un complexe hôtelier de grand luxe, je m’attendais à me heurter aux habituels écologistes et à tous ces intellos gauchistes amoureux de la nature… mais pas à ceux-là…
- Ceux-là ? demande Lazare…
- Ils sont venus me trouver alors que je supervisais le début des travaux… (voix off)
MONTCLERC est sur le chantier. Il paraît plus jeune, plus vigoureux. Il est en costume, botté et coiffé d’un casque de chantier, un rouleau de plans à la main. Il a encore des cheveux.
Trois hommes s’approchent. Tous trois vêtus de manteaux noirs et coiffés de chapeaux comme l’homme croisé sur la route. Le premier d’entre eux paraît très âgé, le visage maigre et ridé. Il s’appuie sur un bâton noueux. Les deux autres sont en retrait, plus grands et large d’épaules. Ils se taisent alors que le vieillard prend la parole.
« - Vous ne devez pas faire cela M. MONTCLERC. Vous transgressez l’ordre des marécages.
- L’ordre ?… Tout est parfaitement en ordre ! J’ai toutes les autorisations de la préfecture, du département, de la DDE ! Vous ne me prendrez pas en faute…
- Il ne s’agit pas de cela, M. MONTCLERC! Il s’agit de règles biens plus anciennes ! Les habitants du marais n’accepteront pas que leur domaine soit violé !
MONTCLERC éclate de rire : - Hé bien, si le syndicat des grenouilles désire me rencontrer, je suis à sa disposition… Maintenant, je vous prierais de déguerpir : ce chantier est interdit au public, ce qui inclut les cinglés de votre espèce…
Les trois hommes se détournent. Le plus vieux lance à l’intention de l’industriel : « - Vous le regretterez M. MONTCLERC ! »

Retour au présent.
Lazare interroge : « - Et vous les avez revus ensuite ?
- Non. Mais c’est peu de temps après que j’ai commencé à éprouver de curieux malaises… Des sensations de vertige, d’étouffement, de plus en plus aiguës à mesure que je m’éloignais du marais ! J’ai commencé à perdre mes cheveux… Je me déshydratais ! J’ai consulté de nombreux spécialistes qui n’ont trouvé aucune explication… rationnelle. Le seul moyen de calmer mes crises était de revenir au marais… J’y trouvais une rémission mais pas la guérison… C’est alors qu’on m’a parlé de vous, de votre… agence…
- Fondation…
- Il s’agit bien de ça ! Je suis prisonnier de ce foutu marais ! Je vis retranché ici et je m’y sens exposé ! Alors, que proposez-vous monsieur HERSANDIEU ?
- Attendre… »

Ailleurs…
Le visage de l’homme noir. Il s’adresse à quelqu’un…
« - Un homme l’a rejoint… Peut-être sait-il que c’est pour ce soir ?
Assis au coin du feu, dans une chaumière, le vieil homme au bâton noueux lui répond…
- Non, il peut se douter mais il ne peut pas savoir… Qui que ce soit, il arrive trop tard… L’esprit des marécages va assouvir sa colère… »
A l’extérieur, une forme massive s’agite au cœur du marais.

Résidence de MONTCLERC.
La secrétaire de l’industriel accompagne Lazare à sa chambre.
« - C’est culotté de votre part de lui tenir tête… Il aurait pu vous fiche dehors, pluie ou pas.
- Je ne pense pas, il est aux abois… Il doit penser que je suis sa dernière chance… Dites-moi, il a toujours été aussi irascible ?
- Non, avant il se contentait d’être ordinairement odieux ! répond la secrétaire en tournant les talons…

A l’extérieur, la pluie redouble… Le chien aboie… L’un des vigiles lui crie de se taire et le rejoint…
« - La paix ! Qu’est-ce qui te prend ? »
Soudain le chien se met à gémir plaintivement et court se réfugier dans le parc.
« - Rex ! Bon sang, qu’est-ce que tu as ? »
Un brusque fracas de branches brisées lui fait tourner la tête en direction du marais…
« - Qu’est-ce que… »

Dans sa chambre, Lazare sursaute et se redresse dans son lit. Il entend des clameurs : « Par ici ! » ; « ça venait de la chambre de M. MONTCLERC ! »
Il chausse ses lunettes, enfile sa veste de pyjama et sort dans le couloir. Là, il trouve la secrétaire en robe de chambre, un domestique et deux vigiles qui s’apprêtent à rentrer dans la chambre de l’industriel…
Les hommes entrent, lampe électrique en main. La pièce est plongée dans l’obscurité. Tout est sens dessus dessous. La porte fenêtre a été enfoncée de l’extérieur, les rideaux volent au vent et la pluie pénètre dans la chambre…
« - Qu’est-ce qui a bien pu faire ça ?
- Où a passé le patron ?
La secrétaire se tourne vers Lazare.
- On l’a enlevé ! C’est impossible, nous sommes au premier ! Personne ne peut faire ça !
Lazare est pensif : - C’est comme si le marais l’avait pris… »
Personne ne prête attention à la forme qui se dissimule dans un coin de la pièce… Celle d’un batracien terrifié.

Fin
Don't break me the Bullock
Mon blog : http://zaitchick.blogspot.com/
Maman ! Je suis de nouveau sur superpouvoir.com : http://www.superpouvoir.com/forum/qui-regarde-nos-gardiens-t22081.html

Avatar de l’utilisateur
Asid
Administrateur Omnipotent
Messages : 8576
Âge : 39
Inscription : Dim Mars 20, 2005 13:27
Localisation : Barcelona, España
Contact :

Ouaaaaaaiiiiiiiiiiis !!! Encore !!!

#2 Messagepar Asid » Ven Août 05, 2005 13:15

Zaïtchick a écrit :The Short Story


Alors là, vois-tu, c'est tout à fait le genre d'histoire qui, une fois illustrée en noir et blanc et à grands renforts d'ombres dramatico-lovecraftiennes, serait digne d'être publiée dans un fanzine de BD nancéien dont je tairai le nom...

Bravo. Très bien.

Je suppose que, si tu l'avais dessinée, tu aurais posté les planches à la place du scénar' ?
Asid
"Odi panem quid meliora. Ça veut rien dire, mais je trouve que ça boucle bien."

Avatar de l’utilisateur
lokorst
Administrateur Omnipotent
Messages : 19626
Inscription : Dim Mars 20, 2005 16:31
Localisation : Verdun

Et bé

#3 Messagepar lokorst » Ven Août 05, 2005 13:27

Bon texte... Ca m'évoque tout les vieux contes de la crypte...

Je suis de l'avis d'Asid... Et puis le nom de Lazarre m'est plutôt cher...

Avatar de l’utilisateur
Zaitchick
Messages : 1125
Âge : 51
Inscription : Mar Avr 05, 2005 21:22
Localisation : Romagnat (banlieue clermontoise)
Contact :

#4 Messagepar Zaitchick » Ven Août 05, 2005 23:24

Juste un petit mot pour vous remercier de l'intérêt que vous portez à mes petits travaux.
En fait, j'ai bien envie de reprendre cette histoire et de la réaliser.
Je vous ferai part de l'avancée des travaux de façon régulière.
Image
Don't break me the Bullock
Mon blog : http://zaitchick.blogspot.com/
Maman ! Je suis de nouveau sur superpouvoir.com : http://www.superpouvoir.com/forum/qui-regarde-nos-gardiens-t22081.html

Avatar de l’utilisateur
lokorst
Administrateur Omnipotent
Messages : 19626
Inscription : Dim Mars 20, 2005 16:31
Localisation : Verdun

Bonne idée...

#5 Messagepar lokorst » Sam Août 06, 2005 3:29

ca ca nous intéresse... On attend avec impatience... enfin pour ma part...

Avatar de l’utilisateur
Asid
Administrateur Omnipotent
Messages : 8576
Âge : 39
Inscription : Dim Mars 20, 2005 13:27
Localisation : Barcelona, España
Contact :

#6 Messagepar Asid » Sam Août 06, 2005 7:37

Aaaaaaaaaaa...a-a-a-aaaaaaa.... Esteban, Zaïtchick, Tao, les Cités d'Or...
Dernière édition par Asid le Sam Août 06, 2005 9:27, édité 1 fois.
Asid

"Odi panem quid meliora. Ça veut rien dire, mais je trouve que ça boucle bien."

Avatar de l’utilisateur
Zaitchick
Messages : 1125
Âge : 51
Inscription : Mar Avr 05, 2005 21:22
Localisation : Romagnat (banlieue clermontoise)
Contact :

Bon, ben, va falloir assumer maintenant...

#7 Messagepar Zaitchick » Sam Août 06, 2005 8:35

Image
Bon, ben, je vais m'y mettre, hein...
Don't break me the Bullock
Mon blog : http://zaitchick.blogspot.com/
Maman ! Je suis de nouveau sur superpouvoir.com : http://www.superpouvoir.com/forum/qui-regarde-nos-gardiens-t22081.html

Avatar de l’utilisateur
Asid
Administrateur Omnipotent
Messages : 8576
Âge : 39
Inscription : Dim Mars 20, 2005 13:27
Localisation : Barcelona, España
Contact :

#8 Messagepar Asid » Jeu Août 11, 2005 6:35

Alors ?
...
Laissez-moi vous signaler, monsieur, que ça traîne en longueur !!!

:D
Asid

"Odi panem quid meliora. Ça veut rien dire, mais je trouve que ça boucle bien."

Avatar de l’utilisateur
Zaitchick
Messages : 1125
Âge : 51
Inscription : Mar Avr 05, 2005 21:22
Localisation : Romagnat (banlieue clermontoise)
Contact :

Pas encore pro, déjà en retard

#9 Messagepar Zaitchick » Jeu Août 11, 2005 10:53

Ben... J'ai eu quelques contretemps...
D'abord, des illu à reprendre sur un projet qui va peut être déboucher sur une publication...
Ou pas.
Et pis, fallait changer la petite, prendre contact avec le chauffagiste, et pis Thierry est venu m'emprunter mon échelle, Bouygues voulait m'offrir un téléphone portable, pis il a fallu rechanger la petite, recevoir le chauffagiste qui va commander la pièce, remettre en place le portique en haut des escaliers pour que la petite (que j'ai rechangée) ne tombe pas -ça tient pas à causes des chevilles placo...- pis j'ai envoyé promener Bouygues qui est revenu à la charge deux fois, quand même (dont une pendant la sieste !), pis la petite a très mal dormi l'autre nuit (pourtant je l'avais changée !) du coup, moi j'ai pas dormi non plus et faut que je pense à passer à la Banque popu récupérer mon chéquier...
Et à racheter du papier-dessin...
C'est tout juste si j'ai pu mater les Chroniques de Riddick en DVD, dis-donc... Et Blade II que mon frangin m'avait offert à noël dernier...
Et je passe aussi beaucoup trop de temps sur les forums...
Salut, faut que j'enregistre Malcom sur la 6. :mrgreen:
Don't break me the Bullock
Mon blog : http://zaitchick.blogspot.com/
Maman ! Je suis de nouveau sur superpouvoir.com : http://www.superpouvoir.com/forum/qui-regarde-nos-gardiens-t22081.html

Avatar de l’utilisateur
Zaitchick
Messages : 1125
Âge : 51
Inscription : Mar Avr 05, 2005 21:22
Localisation : Romagnat (banlieue clermontoise)
Contact :

#10 Messagepar Zaitchick » Ven Août 12, 2005 23:06

Quelques recherches (nocturnes) sur le personnage de Lazare et sur le piéton qu'il manque d'écraser. Les deux autres visages ont été surtout réalisées pour terminer la feuille.
Est-ce que le personnage colle à l'idée que l'on s'en faisait dans la nouvelle ?
Image
Don't break me the Bullock
Mon blog : http://zaitchick.blogspot.com/
Maman ! Je suis de nouveau sur superpouvoir.com : http://www.superpouvoir.com/forum/qui-regarde-nos-gardiens-t22081.html

Avatar de l’utilisateur
Asid
Administrateur Omnipotent
Messages : 8576
Âge : 39
Inscription : Dim Mars 20, 2005 13:27
Localisation : Barcelona, España
Contact :

#11 Messagepar Asid » Sam Août 13, 2005 8:22

Ah bah oui, alors, tout à fait ! Impossible de se l'imaginer autrement !
Dans sa nouvelle, Zaïtch' a écrit :"L’allure d’un étudiant attardé : plutôt maigre, visage allongé, nez recourbé, portant de petites lunettes rondes, cheveux bouclés"

Je crois que l'on n'aurait pu mieux faire.

Par contre, concernant le piéton, il a écrit :"Il est grand, massif, revêtu d’un long manteau noir et coiffé d’un chapeau à larges bords. Son regard brille dans l’ombre.

Et, là, très franchement, le visage que je me figure n'est pas celui que tu as crayonné. Je dois partir dans 25 minutes pour mes deux dernières heures de boulot, je prendrai ensuite le temps de te gribouiller ce que j'imagine. A toi ensuite d'adopter ou pas la chose... Après tout, c'est ton bébé !
Asid

"Odi panem quid meliora. Ça veut rien dire, mais je trouve que ça boucle bien."

Avatar de l’utilisateur
Zaitchick
Messages : 1125
Âge : 51
Inscription : Mar Avr 05, 2005 21:22
Localisation : Romagnat (banlieue clermontoise)
Contact :

#12 Messagepar Zaitchick » Sam Août 13, 2005 8:38

Asid a écrit :Après tout, c'est ton bébé !

Heu, non.
Aucun de mes trois enfants ne ressemble à ça.

Et ils n'ont pas les mains palmées non plus... :mrgreen:
Don't break me the Bullock
Mon blog : http://zaitchick.blogspot.com/
Maman ! Je suis de nouveau sur superpouvoir.com : http://www.superpouvoir.com/forum/qui-regarde-nos-gardiens-t22081.html

Avatar de l’utilisateur
Zaitchick
Messages : 1125
Âge : 51
Inscription : Mar Avr 05, 2005 21:22
Localisation : Romagnat (banlieue clermontoise)
Contact :

Et moi pendant c'temps là, j'tournais la manivelle

#13 Messagepar Zaitchick » Sam Août 13, 2005 10:20

Asid a écrit :Ah bah oui, alors, tout à fait ! Impossible de se l'imaginer autrement !
Dans sa nouvelle, Zaïtch' a écrit :"L’allure d’un étudiant attardé : plutôt maigre, visage allongé, nez recourbé, portant de petites lunettes rondes, cheveux bouclés"

Je crois que l'on n'aurait pu mieux faire.

Ce ne sont que des esquisses de départ pour me donner une idée.
J'avais négligé cette étape lors de mon précédent boulot. Bilan, j'avais le sentiment que mes perso changeaient de gueule à chaque planche. Ce qui était le cas d'ailleurs.
Par contre, concernant le piéton, il a écrit :"Il est grand, massif, revêtu d’un long manteau noir et coiffé d’un chapeau à larges bords. Son regard brille dans l’ombre.

Et, là, très franchement, le visage que je me figure n'est pas celui que tu as crayonné. Je dois partir dans 25 minutes pour mes deux dernières heures de boulot, je prendrai ensuite le temps de te gribouiller ce que j'imagine. A toi ensuite d'adopter ou pas la chose... Après tout, c'est ton bébé !

Je vais améliorer le truc.
Il fait trop golem.
Et j'avais oublié que son regard brillait...
Mais je ne t'empêche pas de me faire des suggestions... Tant qu'on reste dans la limite de la décence, bien sûr... :mrgreen:

Ah, au fait.
J'hésite entre localiser l'action dans le marais poitevin ou dans la forêt de Brocéliande.
Est-ce que dans cette forêt, on peut trouver des secteurs marécageux ?
(Je n'y suis allé qu'une fois...)
Je sais qu'en ce moment il y fait sec. (Elle brûle, hélas...)
Don't break me the Bullock
Mon blog : http://zaitchick.blogspot.com/
Maman ! Je suis de nouveau sur superpouvoir.com : http://www.superpouvoir.com/forum/qui-regarde-nos-gardiens-t22081.html

Avatar de l’utilisateur
lokorst
Administrateur Omnipotent
Messages : 19626
Inscription : Dim Mars 20, 2005 16:31
Localisation : Verdun

Poitevin ou broceliande ?

#14 Messagepar lokorst » Sam Août 13, 2005 12:08

Il y a trops de trucs déjà sur Broceliande.... Le marais Poitevin me paraît du coup plus mysterieux... C'est donc pour lui que j'opterais...
Quand aux visages des personnage je susi assez d'accord avec ce qui a été dit, mais je crois qu'il serait bon de rendre Lazare, légérement moins "jeune" et "pur", le rendre un petit peu inquiétant lui aussi, afin d'aider à l'ambiance générale de l'histoire...

Avatar de l’utilisateur
Zaitchick
Messages : 1125
Âge : 51
Inscription : Mar Avr 05, 2005 21:22
Localisation : Romagnat (banlieue clermontoise)
Contact :

Re: Poitevin ou broceliande ?

#15 Messagepar Zaitchick » Sam Août 13, 2005 12:40

Lokorst a écrit :Il y a trops de trucs déjà sur Broceliande.... Le marais Poitevin me paraît du coup plus mysterieux... C'est donc pour lui que j'opterais...

Pour tout te dire, j'envisage de présenter ce récit pour le concours Arte.
Or, l'une des contraintes est que le récit se déroule dans un "lieu mythique européen"...
Est-ce que le marais est assez mythique ? :?
Bah, le marias poitevin m'inspire mieux de toute façon...

Quand aux visages des personnage je susi assez d'accord avec ce qui a été dit, mais je crois qu'il serait bon de rendre Lazare, légérement moins "jeune" et "pur", le rendre un petit peu inquiétant lui aussi, afin d'aider à l'ambiance générale de l'histoire...

La-dessus, on peut jouer sur les ombres...
Ce n'est qu'un guide.
Je pense effectivement le vieillir, j'ai pas envie d'en faire un Jérôme K Jérôme de l'occulte.
Don't break me the Bullock
Mon blog : http://zaitchick.blogspot.com/
Maman ! Je suis de nouveau sur superpouvoir.com : http://www.superpouvoir.com/forum/qui-regarde-nos-gardiens-t22081.html


Revenir vers « Galeries »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité