(séries TV) STAR TREK

Discussions ciné, littérature, peinture, etc.

Modérateur : Membres de Phylactères

Message
Auteur
Avatar de l’utilisateur
Guigui le gentil
Scarabée
Messages : 10651
Âge : 37
Inscription : Mer Mars 30, 2005 13:56
Localisation : Zone 57
Contact :

(séries TV) STAR TREK

#1 Messagepar Guigui le gentil » Dim Nov 12, 2017 18:02

Avec la nouvelle série Star Trek, nommée Discovery, je pense qu'il n'est pas inutile de se poser la question de savoir si elle respecte bien l'esprit de la franchise et son canon. La réponse à cette question pourra aider à répondre à une autre question : cette série est-elle réussie ? Mon avis est bien sûr subjectif...

FINAL-1718.jpg
FINAL-1718.jpg (146.51 Kio) Consulté 124 fois


:arrow: https://youtu.be/wBenM85Q0Cg
www.webellipses.com

Avatar de l’utilisateur
Felwynn
Messages : 110
Âge : 29
Inscription : Jeu Mai 02, 2013 14:38

Re: (séries TV) STAR TREK

#2 Messagepar Felwynn » Ven Déc 01, 2017 22:54

La série est très cool.
Out of the comfort zone.

Avatar de l’utilisateur
Guigui le gentil
Scarabée
Messages : 10651
Âge : 37
Inscription : Mer Mars 30, 2005 13:56
Localisation : Zone 57
Contact :

Re: (séries TV) STAR TREK

#3 Messagepar Guigui le gentil » Sam Déc 02, 2017 10:15

Felwynn a écrit :La série est très cool.

Bof... C'est très mitigé...

Out of the comfort zone..

C'est marrant, des fans qui détestent la série, les gens ne retiennent que l'argument "Discovery ne respecte pas le canon", alors qu'il y a également de gros problèmes d'écriture et que c'est ça le pire problème, car cela rend intrinsèquement la série bancale. Bref, le même problème qu'avec les films récents donc : tape à l'oeil mais scénario pourri.

Je n'irai pas plus loin ici là-dessus, j'ai fait une vidéo de 28 minutes pour expliquer mon point de vue déja :mrgreen:
www.webellipses.com

Avatar de l’utilisateur
Felwynn
Messages : 110
Âge : 29
Inscription : Jeu Mai 02, 2013 14:38

Re: (séries TV) STAR TREK

#4 Messagepar Felwynn » Sam Déc 02, 2017 11:11

Mais comme tu l'as dit: subjective et liée à des attentes spécifiques vis à vis de Star Trek.
J'avais vu ta vidéo dès sa sortie, j'en sors toujours avec la même sensation: Tu as de très bons arguments quant aux séries et fils que tu aimes, mais pour ce qui est du Kelvinverse et de Discovery, tout ce que tu trouves bancal c'est concrètement jamais qu'une appréciation négative.
Tu n'aimes pas la façon de filmer d'Abrams? Ok, Soit. ^^
Mais ça n'en fait pas une mise en image intrinsèquement bancale; juste, tu n'aimes pas.
Pour ma part tout son dynamisme sur les deux premiers films, je l'ai adoré illico parce que j'y ai trouvé tout ce que je ne voyais pas dans Star Wars et autres films spatiaux: un espace sans haut ni bas, ou la caméra est libre de rouler bouler; quelque chose que je n'avais pu apprécier que dans la scène de sortie extra-véhiculaire sur le collecteur de l'Enterprise-E dans First Contact, mais qui au vu de besoin de l'époque restait très formaliste et usait surtout de plans d'ensemble assez fixes pour souligner l'aspect upside-down et renforcer le malaise de la scène.
Là où avec Abrams y avait un vrai parti-pris pour représenter l'espace, qui était dynamique et fonctionnait. C'était pas gratuit et sorti de nulle part.
Quant au Kirk beau gosse, désolé mais.... TOS quoi. Shatner a pas toujours eu un gros bide et des cheveux crépus et la première saison montrait montrait quand même un beau queutard viriliste avec des cheveux gominés... bref. Deux petites choses qui me reviennent en mémoire parmi tant d'autres.
Entre "j'aime pas" et "c'est mal fait" y a un monde.

Les deux premières saisons de TNG étaient bancales aussi mais souffraient moins du fait d'un traitement scénaristique par épisode et pas par arc... et la série s'est fait descendre par les trekkies de l'époque sur la base des mêmes arguments. :mrgreen: et c'était pas de la petite grogne: ils se sont fait bolosser par les fans pendant deux saisons complètes, et à l'époque y avait pas internet pour aggréger tout ça.

Avatar de l’utilisateur
Guigui le gentil
Scarabée
Messages : 10651
Âge : 37
Inscription : Mer Mars 30, 2005 13:56
Localisation : Zone 57
Contact :

Re: (séries TV) STAR TREK

#5 Messagepar Guigui le gentil » Sam Déc 02, 2017 18:21

Felwynn a écrit :Mais comme tu l'as dit: subjective et liée à des attentes spécifiques vis à vis de Star Trek.

Certes, mais pas que. Il y a aussi des défauts d'écriture purement objectifs, voir plus bas.

J'avais vu ta vidéo dès sa sortie, j'en sors toujours avec la même sensation: Tu as de très bons arguments quant aux séries et fils que tu aimes, mais pour ce qui est du Kelvinverse et de Discovery, tout ce que tu trouves bancal c'est concrètement jamais qu'une appréciation négative.

Justement non, à moins que tu considères qu'avoir un personnage Mary Sue n'est pas un défaut (Burnham), que l'histoire soit hyper prévisible (Le Klingon changé en humain) et que des choses d'un épisode à l'autre soient occultées (Lt Saru) n'en sont pas non plus. Considères-tu qu'une écriture clairement bancale puisse être une qualité ? Si non, je peux encore développer mes arguments pour te prouver que l'écriture est bancale et que donc, tout n'est pas que subjectivité.

Discovery est-elle dans l'esprit STAR TREK est bien une question avec réponse(s) subjective(s). Tout comme "est-ce une bonne série?" car ça dépend de ton niveau de tolérance sur tels ou tels aspects (on peut aimer des trucs tout pourris, ce qui expliquerait le succès des films Transformers par exemple). Par contre, mon argumentaire anti-Discovery ne s'appuie donc pas sur de la seule subjectivité.

Tu n'aimes pas la façon de filmer d'Abrams? Ok, Soit. ^^Mais ça n'en fait pas une mise en image intrinsèquement bancale; juste, tu n'aimes pas.

C'est marrant, même le réalisateur s'en est excusé pourtant. JJ Abrams est-il plus lucide sur son travail que bon nombre de spectateurs ? :D Bon, il s'est juste excusé pour les Lens flore, mais il y a d'autres choses qui craignent : la caméra qui bouge tout le temps, un montage saccadé même quand des personnages ne font qu'avoir une simple conversation (tout ça pour pallier un scénario et des dialogues peu inspirés).

Pour ma part tout son dynamisme sur les deux premiers films, je l'ai adoré illico parce que j'y ai trouvé tout ce que je ne voyais pas dans Star Wars et autres films spatiaux: un espace sans haut ni bas, ou la caméra est libre de rouler bouler; quelque chose que je n'avais pu apprécier que dans la scène de sortie extra-véhiculaire sur le collecteur de l'Enterprise-E dans First Contact, mais qui au vu de besoin de l'époque restait très formaliste et usait surtout de plans d'ensemble assez fixes pour souligner l'aspect upside-down et renforcer le malaise de la scène.

Avec beaucoup d'idées de mise en scènes piquées à Galactica d'ailleurs... Mais ceci dit : oui les scènes spatiales sont très réussies, mais cela ne suffit pas à faire une réalisation réussie d'un film entier.

Là où avec Abrams y avait un vrai parti-pris pour représenter l'espace, qui était dynamique et fonctionnait. C'était pas gratuit et sorti de nulle part.

Oui, piqué de ...

Quant au Kirk beau gosse, désolé mais.... TOS quoi. Shatner a pas toujours eu un gros bide et des cheveux crépus et la première saison montrait montrait quand même un beau queutard viriliste avec des cheveux gominés... bref...

Je suis en train de me re-re-re-re-revoir la série classique, donc c'est pas à moi que tu vas l'apprendre :) Tu ne sembles pas avoir compris mon propos : Krik version JJ a les mêmes défauts d'écriture que Burhnam.

Entre "j'aime pas" et "c'est mal fait" y a un monde.

Oui, moi je n'aime pas parce que c'est mal fait (en plus de ne pas respecter le canon).

Les deux premières saisons de TNG étaient bancales aussi mais souffraient moins du fait d'un traitement scénaristique par épisode et pas par arc...

Alors là tout à fait ! Il y a pas mal d'épisodes ratés au début de TNG, mais vu que ça se passe que dans un épisode isolé ici et là, ça passe. Là avec Discovery on se retrouve avec un arc bancal et forcément ça nique toute une saison.

et la série s'est fait descendre par les trekkies de l'époque sur la base des mêmes arguments. :mrgreen:

Justement non : le canon était intact. C'est Roddenberry lui-même qui a créé TNG ne l'oublions pas. Et il ne risquait pas de niquer le canon vue que... PRESQUE-TOUT était nouveau dans ces épisodes et ces personnages. Les fans de la première heure étaient contre à l'époque principalement parce qu'ils ne voulaient pas de nouveaux personnages, ce qui n'a quand même strictement rien à voir avec ce qui nous occupe actuellement.

Pour résumer en une phrase ce qui ne va pas : les méthodes d'écritures made in BAD ROBOT ont marché sur les premières saisons de LOST, mais pas sur Star Trek, non. Et il ne faut oublier que Kurtzman est le scénariste/producteur qui transforme en merde tout ce qu'il touche. :twisted:

En tout cas je ne laisserai pas dire que : "je dis que c'est pas bien parce que je n'aime pas" car c'est l'inverse en fait.

Longue vie et prospérité :)
www.webellipses.com

Avatar de l’utilisateur
Felwynn
Messages : 110
Âge : 29
Inscription : Jeu Mai 02, 2013 14:38

Re: (séries TV) STAR TREK

#6 Messagepar Felwynn » Dim Déc 03, 2017 14:43

Abrams s'est excusé d'avoir "abusé des lensflares" auprès de son public à la suite de Super 8 où il persistait à en foutre de plus en plus dans tous les sens. Faut pas déconner non plus. X)

Et canon intact ou pas, TNG s'est quand même pris la foudre des fans parce que "Star Trek c'est pas ceci-cela".
Je prétends pas une seconde que tu as tort de ne pas aimer Discovery, je maintiens juste que trop de gens confondent leur appréciation avec du concret.

Alors, désolé, mais je me suis fait tout ce qui est déjà Sorti et je pourrais argumenter tout autant pour démontrer que l'Arc de Discovery n'est pas mal branlé du tout ^^
Le double pilote est prenant, il pose parfaitement les bases d'une guerre entre une Starfleet pas préparée à rencontrer des ennemis qui ne sont pas là pour résoudre les choses à l'amiable et des Klingons obsédés par une gloire militaire perdue, et il présente des personnages tous aussi ambivalents et imparfaits les uns que les autres dans les deux camps.
Catégoriser Burnham comme Mary-Sue, en plus de se baser uniquement sur les événements du pilote, c'est un peu simpliste, c'est juste oublier qu'elle a été élevée selon la philosophie vulcaine (et si on va par là quel personnage Vulcain n'est pas un Gary-Stu au juste?), et ça demande d'oublier le fait que même au sein de ce pilote qu'elle ne "sait" rien à l'avance, et doit ses actes aux conseils de Sarek.
La suite de la série nous laisse quand même bien voir un personnage détruit, complètement largué devant le fait qu'un capitaine veuille l'intégrer à ses équipes, qui comprend certes vite qu'il n'est pas dans un vaisseau d'explo (mais bon ça si tu le comprends pas avant elle au bout de dix minutes d'épisode 3, je vois pas bien quoi dire) mais qui va se tromper sur la nature de ce qui se trame jusqu'à ce qu'on lui explique, et qui ensuite se contente de faire son taf d'expert scientifique.
Le reste des persos n'est pas moins intéressant, mention spéciale à Saru qui se fait inonder d'insultes de la part des Trekkies alors qu'il doit être le perso le plus représentatif de l'esprit de Starfleet toutes séries confondues et offre par son caractère et son background des perspectives de développement super intéressantes; quand à l'accusation des personnages qui sont tous des connards... ben... ouais, ok, ils sont juste en guerre les mecs, le sentimentalisme à la Picard (celui dont les fans de TOS continuent de se moquer mais bon, à part ça "l'esprit Starfleet" c'est un truc gravé dans le marbre et invariable) n'a pas trop sa place. Ils sont là pour gagner une guerre avec UN vaisseau qui a une technologie super mal comprise et bancale (et qui canon oblige, est vouée à l'échec sur le long terme) mais toujours remis en cause par le haut-commandement. Et ça suffit pour avoir une gestion interne un peu tough. Mais là encore, même si la critique sur les relations entre les persos se valait, ça n'est vrai que pour les quelques premiers épisodes où on dévoile le Discovery, parce que rapidement, les personnages s'acceptent et intéragissent de façon très sereine en dépit de la nature de leur taf, et spécialement Stamets qui là encore, est un personnage assez ambivalent pour qu'on ne puisse pas présmer de ses réactions, mais trouve encore le moyen de gagner en profondeur avec sa découverte et l'influence qu'elle a sur lui; il en devient aussi drôle qu'inquiétant, et on peut compter sur les doigts d'une main les persos de Star Trek qui sont assez complexes pour poser un tel conflit de sensations.
Bref; y a beaucoup plus à dire sur cette série, son déroulement, même sa prod, oui, qu'on craigne le pire ou non, sur le design et sur l'écriture, que simplement, "c'est bancal", "c'est pas canon" etc... positif ou négatif.

Ta critique est ce qu'elle est mais sur 28 minutes de vidéo, je pourrais déplorer que la série n'est pas vraiment le sujet principal, et que ta comparaison se fait principalement sur un comparatif entre la situation de guerre des DS9 et celle de Discovery. Et de base, dans ton argumentation il y a un élément qui passe totalement à la trappe, c'est que DS9 se passe au plus tard de la timeline de la fédération, alors que Discovery se passe dix ans avant TOS; et l'ère TOS ça reste une ère où l'humanité connaît encore des guerres civiles, des rémanents d'autocratie et un système organisationnel qui semble sorti de peu d'une néoféodalité. Et rien que ça, ça induit, bêtement, que non, le Starfleet de Discovery et celui de DS9 ne peuvent pas aborder les problèmes de la manière, parce que ce sont deux organisations totalement différentes de deux époques totalement différentes.
Et surtout, j'ai vraiment l'impression d'écouter une critique qui se base sur le visionnage du début uniquement, sans recul sur le reste. Et ça me dérange profondément; je peux me tromper, mais beaucoup de tes arguments sonnent "first five episodes"; effectivement la série est quand même axée sur l'exploration d'une autre ambiance avec du redesign et le démarrage ne se fait pas sans heurts.
En attendant sur cette logique de visionnage d'intro, on prend Star Wars Rebels et on peut dire "ouais bon ben c'est nul à chier, c'est un remake d'Aladdin avec un gosse qui vole des fruits devant des Stormtroopers". Parce que oui, c'est littéralement tout ce qu'on voit à l'écran pendant cinq épisode avant que l'intrigue de la rébellion ne prenne place et avant ça on n'a fait qu'introduire les personnages récurrents dans des épisodes avec peu d'enjeux.

Mais bon, je vais arrêter de m'apesantir sur le sujet, de toute manière il est improbable qu'on tombe d'accord, c'est au moins un VRAI invariant avec Star Trek: c'est que jamais une seule série n'a contenté tout le monde. ^^

Avatar de l’utilisateur
Guigui le gentil
Scarabée
Messages : 10651
Âge : 37
Inscription : Mer Mars 30, 2005 13:56
Localisation : Zone 57
Contact :

Re: (séries TV) STAR TREK

#7 Messagepar Guigui le gentil » Dim Déc 03, 2017 23:56

Felwynn a écrit :Abrams s'est excusé d'avoir "abusé des lensflares" auprès de son public à la suite de Super 8 où il persistait à en foutre de plus en plus dans tous les sens. Faut pas déconner non plus. X)

Lis l'article que j'ai mis en lien : on parle bien ici de STAR TREK... Mais je te confirme qu'il l'a dit aussi pour Super 8.

Et canon intact ou pas, TNG s'est quand même pris la foudre des fans parce que "Star Trek c'est pas ceci-cela".

Tout à fait. Mais ce que je veux dire c'est que le "c'est pas Star Trek" de 1987 c'était purement du "c'est pas Kirk & Spock", donc, encore une fois, rien à voir avec ce qui nous occupe aujourd'hui :)

Je prétends pas une seconde que tu as tort de ne pas aimer Discovery, je maintiens juste que trop de gens confondent leur appréciation avec du concret.

J'ai bien compris, c'est pourquoi je te dis que j'ai du concret en plus de mon expérience. :)

Alors, désolé, mais je me suis fait tout ce qui est déjà Sorti et je pourrais argumenter tout autant pour démontrer que l'Arc de Discovery n'est pas mal branlé du tout ^^

Allons-y :)

Le double pilote est prenant, il pose parfaitement les bases d'une guerre entre une Starfleet pas préparée à rencontrer des ennemis qui ne sont pas là pour résoudre les choses à l'amiable

Pourtant avec les guerres Romuliennes, cet état d'esprit de Starfleet n'est pas cohérent... OK on oublie le canon 5 minutes et on juge sur pièce ;)

et il présente des personnages tous aussi ambivalents et imparfaits les uns que les autres dans les deux camps.

Exemple ? Le pilot présente des personnages plutôt par leur fonction et ils n'en sortent que peu finalement. Pour qu'il y ait ambivalence, il faut que plusieurs facettes contradictoires existent. Est-ce le cas ? Si oui, pour qui ?

Catégoriser Burnham comme Mary-Sue, en plus de se baser uniquement sur les événements du pilote, c'est un peu simpliste, c'est juste oublier qu'elle a été élevée selon la philosophie vulcaine (et si on va par là quel personnage Vulcain n'est pas un Gary-Stu au juste?), et ça demande d'oublier le fait que même au sein de ce pilote qu'elle ne "sait" rien à l'avance, et doit ses actes aux conseils de Sarek.

De ta part, c'est oublier qu'il y a une concentration d'éléments sur ce personnage qui en font une Mary-Sue :
-Michael Burnham est la seule humaine a avoir suivie un enseignement Vulcain, la seule humaine à avoir subie une attaque des Klingons.
-Michael Burnham est la première humaine à entrer en contact avec des Klingons en un siècle, la première humaine à tuer un Klingon et de plus, la première a tuer 2 chefs d'une grande maison Klingon (au début et à la fin des épisodes déjà vus).
-Michael Burnham a raison (avec l'aide de Sarek, OK) : les Klingons ne respectent que la force, ils dénigrent la fédération avec le "nous venons en paix", c'est la marque de faiblesse qui permet le ralliement Klingon et déclenche l'attaque.
-Deus ex : Michael Burnham est téléporté alors que ça semblait impossible, puis survit à la déflagration de sa cellule (toujours pas compris), elle sort de sa cellule parce que...et elle va se sortir d'une condamnation à perpet' !

Et ça, ce n'est que les 2 bon sang de premiers épisodes ! Par la suite, le rythme ne va pas ralentir et Michel va toujours donner l'impression de toujours tout faire, toujours tout savoir en étant toujours mise en avant dans le récit, même lorsque ce sera forcé. Au delà du fait que STAR TREK est une histoire d'équipe avant tout, ce n'est pas le fait qu'un personnage, une héroïne sorte du lot qui est à critiquer (c'est une bonne idée pour faire du neuf dans la saga), mais la façon peu crédible c'est toujours amenée. Dire que la suspension d'incrédulité est mise à mal dans cette série est un pléonasme : j'ai moins de mal avec TOS et ses dialogues ou situations parfois désuètes, c'est dire...

La suite de la série nous laisse quand même bien voir un personnage détruit, complètement largué devant le fait qu'un capitaine veuille l'intégrer à ses équipes, qui comprend certes vite qu'il n'est pas dans un vaisseau d'explo (mais bon ça si tu le comprends pas avant elle au bout de dix minutes d'épisode 3, je vois pas bien quoi dire) mais qui va se tromper sur la nature de ce qui se trame jusqu'à ce qu'on lui explique, et qui ensuite se contente de faire son taf d'expert scientifique.

Ouais, puis elle capture le tardigrade, comprend en moins de 2 comment faire fonctionner le moteur à spores alors que les gars qui l'ont créé et bossent dessus depuis des années, sont largués... Mais non ce n'est pas forcé, sacrée Micheal !... :p

Le reste des persos n'est pas moins intéressant, mention spéciale à Saru qui se fait inonder d'insultes de la part des Trekkies alors qu'il doit être le perso le plus représentatif de l'esprit de Starfleet toutes séries confondues et offre par son caractère et son background des perspectives de développement super intéressantes;

Alors là, je suis d'accord à 1000% !!! C'est le meilleur personnage, avec un background intéressant : sa nature étant l'exacte opposée de ce que représente Starfleet, il me tarde de comprendre comment il en est arrivé là.

Si on oublie que son "pouvoir" (très stylé et pertinent) semble être complètement incohérent car il ne fonctionne qu'avec Micheal (oui, encore elle)... Ici aussi donc on a de GRAVES problèmes d'écriture (et non pas de "choix dans le récit"). Par exemple, dans l'épisode 8, le comportement de Saru est super intéressant : il était plus ou moins sous l'influence des créatures qui lui ont fait "oublier" ses instincts. Quand il a compris qu'on pourrait l'arracher à cette béatitude, il a pété un plomb. Sans doute que sans les créatures, rien de tel ne ce serait passé, donc était-ce réellement de sa faute ? Et c'est une réflexion sur laquelle on ne peut pas trancher si facilement quand on y réfléchis... Mais l'épisode ne se saisit pas du tout de cette question et préfère utiliser son temps d'antenne à la romance de Micheal (oui SON histoire d'héroïne est forcément plus importante)... Et puis, après avoir largement contribué à saboter une mission primordiale, à la limite de la mutinerie, voici que tout est oublié et qu'aucune conséquence pour Saru n'existe... Tu ne vas pas me dire que tu trouves ça normal ?!?!? Si ça avait été Micheal, ça aurait été diff... Oh... wait... :mrgreen:

quand à l'accusation des personnages qui sont tous des connards...

Moi cet aspect ne me dérange pas. Mais si je distingue Discovery de DS9, pour comparer ce qui est comparable et bien on voit que la finesse était plus de mise dans les années 1990. Mais encore une fois cet aspect ne me dérange pas. Ce qui me gêne en revanche c'est que la seule à avoir cet esprit "bienveillant" que l'ont connaît des personnages de la franchise est ENCORE Burnham (tu vas me le concéder que c'est une Mary Sue oui ?!! ;) )...

le sentimentalisme à la Picard (celui dont les fans de TOS continuent de se moquer mais bon, à part ça "l'esprit Starfleet" c'est un truc gravé dans le marbre et invariable) n'a pas trop sa place.

Au dernier recensement, ils seraient encore 155 :p

Ils sont là pour gagner une guerre avec UN vaisseau qui a une technologie super mal comprise et bancale (et qui canon oblige, est vouée à l'échec sur le long terme) mais toujours remis en cause par le haut-commandement. Et ça suffit pour avoir une gestion interne un peu tough. Mais là encore, même si la critique sur les relations entre les persos se valait, ça n'est vrai que pour les quelques premiers épisodes où on dévoile le Discovery, parce que rapidement, les personnages s'acceptent et intéragissent de façon très sereine en dépit de la nature de leur taf, et spécialement Stamets qui là encore, est un personnage assez ambivalent pour qu'on ne puisse pas présmer de ses réactions, mais trouve encore le moyen de gagner en profondeur avec sa découverte et l'influence qu'elle a sur lui; il en devient aussi drôle qu'inquiétant

Même si l'intrigue est archi prévisible (et donc ennuyeuse), je suis plutôt d'accord avec ce point.

et on peut compter sur les doigts d'une main les persos de Star Trek qui sont assez complexes pour poser un tel conflit de sensations.

Heu... sans réfléchir : Kirk et son racisme anti-klingon est pas mal, Spock et ses super-tiraillements intérieurs de métisse aussi. Dans DS9, c'est un festival de supers personnages ambivalents : Odo, Kira, Garak, Bashir, Sisko, Dukat pour ne citer qu'eux. Ça fait déjà plus d'une main :)

Ta critique est ce qu'elle est mais sur 28 minutes de vidéo, je pourrais déplorer que la série n'est pas vraiment le sujet principal, et que ta comparaison se fait principalement sur un comparatif entre la situation de guerre des DS9 et celle de Discovery.

Je pourrais le faire sur d'autres choses, mais j'ai préféré prendre un morceau de la saga qui est clairement un sillon déjà exploré et que "refait" Discovery, cette comparaison me semble donc judicieuse.

Et de base, dans ton argumentation il y a un élément qui passe totalement à la trappe, c'est que DS9 se passe au plus tard de la timeline de la fédération, alors que Discovery se passe dix ans avant TOS; et l'ère TOS ça reste une ère où l'humanité connaît encore des guerres civiles, des rémanents d'autocratie et un système organisationnel qui semble sorti de peu d'une néoféodalité. Et rien que ça, ça induit, bêtement, que non, le Starfleet de Discovery et celui de DS9 ne peuvent pas aborder les problèmes de la manière, parce que ce sont deux organisations totalement différentes de deux époques totalement différentes.

Ce que tu dis est totalement juste. Mais 10 ans plus tard Kirk et l'ensemble des personnages semblent plus humanistes que Lorca & Cie. Tout va changer pour le mieux en seulement 10 ans ??? La réponse ne fait pas de doute car ce sera Micheal (encore elle) qui en sera la cause... :roll:

Et surtout, j'ai vraiment l'impression d'écouter une critique qui se base sur le visionnage du début uniquement, sans recul sur le reste.

Mon argumentation te semble vraiment manquer de recul ?...

Et ça me dérange profondément; je peux me tromper, mais beaucoup de tes arguments sonnent "first five episodes";

Non : "first eight épisodes" :)

effectivement la série est quand même axée sur l'exploration d'une autre ambiance avec du redesign et le démarrage ne se fait pas sans heurts.

Certes, mais beaucoup de ces heurts auraient put être évité (c'était pas si compliqué en fait). Encore une fois, le soucis est intrinsèquement l'écriture globale, j'espère que les exemples que j'ai développé plus haut, appuieront cette affirmation pour la rendre plus crédible à tes yeux. D'ailleurs, ce qui est amusant c'est que les scénaristes "paniquent" déjà dans leurs déclarations suites aux retours nombreux sur la série. Ça sent le revirement de leur part, car j'ai suivi leurs déclarations depuis le début et visiblement ils semblent pressés maintenant de nous expliquer que tout est cohérent, plus trop rassurés sur leur capacité à captiver un fandom vieux de 51 ans et à conserver de nouveaux téléspectateurs.

En attendant sur cette logique de visionnage d'intro, on prend Star Wars Rebels et on peut dire "ouais bon ben c'est nul à chier, c'est un remake d'Aladdin avec un gosse qui vole des fruits devant des Stormtroopers". Parce que oui, c'est littéralement tout ce qu'on voit à l'écran pendant cinq épisode avant que l'intrigue de la rébellion ne prenne place et avant ça on n'a fait qu'introduire les personnages récurrents dans des épisodes avec peu d'enjeux.

Connais pas... Mais bon, j'espère que lorsqu'on a vu la moitié d'une saison, ON PEUT émettre un vrai avis éclairé sur cette première moitié qui est une partie non négligeable de ce que sera la série dans son ensemble, (peu importe sa durée finale), d'autant plus lorsqu'il s'agit du début.

Mais bon, je vais arrêter de m'apesantir sur le sujet, de toute manière il est improbable qu'on tombe d'accord, c'est au moins un VRAI invariant avec Star Trek: c'est que jamais une seule série n'a contenté tout le monde. ^^

Oui, comme toute oeuvre. Cependant il y a des séries ST qui ont contenté plus de monde que d'avoir des haters. Discovery ne semble pas en être une de cette catégorie pour le moment.
www.webellipses.com

Avatar de l’utilisateur
Felwynn
Messages : 110
Âge : 29
Inscription : Jeu Mai 02, 2013 14:38

Re: (séries TV) STAR TREK

#8 Messagepar Felwynn » Lun Déc 04, 2017 10:12

Pour la grogne j'en sais franchement rien; on voit que ça flame sur les réseaux sociaux mais c'est un peu la jungle de base, et puis les critiques n'ont pas bougé d'un iota depuis le lancement; les mecs disent globalement l'exacte même chose qu'ils disaient avant la diffucion du premier épisode, ce qui me conforte dans l'idée que beaucoup de trekkies ont juste du plaisir à rager, et une part non négligeable fanfaronne sur The Orville comme étant une parodie qui respecte plus l'esprit Star Trek (je dois donc en conclure que pour beaucoup de monde, la misogynie systémique et le bon vieux racisme des familles qu'on retrouvait dans dans TOS est tout ce que certains fans américains ont jamais apprécié).

Mais 10 ans plus tard Kirk et l'ensemble des personnages semblent plus humanistes que Lorca & Cie. Tout va changer pour le mieux en seulement 10 ans ???

Entre une période de guerre et une période de paix, oauis, il peut y avoir du contraste... ^^ Rien d'étonnant.. Et pour autant y a toujours des rémanents de haine. Comme tu l'as souligné Kirk est hyper raciste envers les Klingons, et il passe quand même tout l'épisode de rencontre avec les Romuliens à calmer les ardeurs d'un navigateur obsédé par l'envie d'en découdre à cause de la guerre passée. (On a le même cas entre des membre de Starfleet et les Cardassiens dans TNG et DS9).

Sur le reste, je peux pas te dire grand chose de plus à part que je suis pas d'accord^^ mais voilà. Différence de lecture, peut-être.
Burnham se retrouve bien chargée en découvertes et déconvenues dans le pilote, je dis pas le contraire, mais ça n'en fait pas un personnage cheaté pour autant; d'abord, faut bien ça pour la mettre dans une situation où elle se prend une sentence à vie malgré elle et d'autre part, tout le reste de ce que tu décris, ne m'a pas donné la sensation qu'elle était mise en avant; tout ce qui se passe sur le Discovery vient naturellement, non pas grâce à son concours mais juste parce que... ben c'est après qu'elle soit arrivée qu'ils découvrent le Tardigrade, donc forcément, c'est avec son concours qu'ils le capturent. Et par la suite, c'est pas elle qui comprend comment marche le moteur sporique, c'est elle qui est chargée de monitorer la bestiole et se rend compte qu'elle a un comportement d'animal battu et qu'elle réagit aux bonds. Ce qui est somme toute logique.
Alors je vais pas dire que la série met pour le moment beaucoup le focus dessus, mais bon ils n'ont jamais caché d'avoir prévu un personnage central. Sa présence à l'écran s'est déjà diluée en huit épisodes, donc pour moi c'est plus encourageant que désespérant.

Qu'on soit clairs, la série n'est pas exempte de défauts, c'est juste qu'elle n'en a pas intrinsèquement plus que les autres séries à mon sens et qu'elle subit sa tentative de renouvellement là où la dernière série en date s'est fait descendre pour ne rien apporter de neuf ou d'intéressant.

Avatar de l’utilisateur
Guigui le gentil
Scarabée
Messages : 10651
Âge : 37
Inscription : Mer Mars 30, 2005 13:56
Localisation : Zone 57
Contact :

Re: (séries TV) STAR TREK

#9 Messagepar Guigui le gentil » Lun Déc 04, 2017 10:39

Felwynn a écrit :Pour la grogne j'en sais franchement rien; on voit que ça flame sur les réseaux sociaux mais c'est un peu la jungle de base, et puis les critiques n'ont pas bougé d'un iota depuis le lancement; les mecs disent globalement l'exacte même chose qu'ils disaient avant la diffucion du premier épisode, ce qui me conforte dans l'idée que beaucoup de trekkies ont juste du plaisir à rager, et une part non négligeable fanfaronne sur The Orville comme étant une parodie qui respecte plus l'esprit Star Trek (je dois donc en conclure que pour beaucoup de monde, la misogynie systémique et le bon vieux racisme des familles qu'on retrouvait dans dans TOS est tout ce que certains fans américains ont jamais apprécié)

Tu ne peux pas balayer tout mon argumentaire d'un revers de la main avec cette tirade. Tout simplement parce que tu ne peux pas me placer dans cette catégorie de personnes. Car tu ne sais pas ce que je pensais avant de voir la série... Surtout que... j'étais plutôt chaud AVANT de voir la série. Mon opinion a changé APRÈS le pilot puis a été conforté par TOUS les épisodes suivants.

Entre une période de guerre et une période de paix, oauis, il peut y avoir du contraste... ^^ Rien d'étonnant.. Et pour autant y a toujours des rémanents de haine. Comme tu l'as souligné Kirk est hyper raciste envers les Klingons, et il passe quand même tout l'épisode de rencontre avec les Romuliens à calmer les ardeurs d'un navigateur obsédé par l'envie d'en découdre à cause de la guerre passée. (On a le même cas entre des membre de Starfleet et les Cardassiens dans TNG et DS9).

C'est pas faux. Tu as le point. Si ce n'est que presque tous les personnages semblent belliqueux ici... ce qui n'est pas incohérent mais un peu facile surtout pour faire ressortir l'humanisme de Micheal.

Burnham se retrouve bien chargée en découvertes et déconvenues dans le pilote, je dis pas le contraire, mais ça n'en fait pas un personnage cheaté pour autant; d'abord, faut bien ça pour la mettre dans une situation où elle se prend une sentence à vie malgré elle et d'autre part, tout le reste de ce que tu décris, ne m'a pas donné la sensation qu'elle était mise en avant; tout ce qui se passe sur le Discovery vient naturellement, non pas grâce à son concours mais juste parce que... ben c'est après qu'elle soit arrivée qu'ils découvrent le Tardigrade, donc forcément, c'est avec son concours qu'ils le capturent. Et par la suite, c'est pas elle qui comprend comment marche le moteur sporique, c'est elle qui est chargée de monitorer la bestiole et se rend compte qu'elle a un comportement d'animal battu et qu'elle réagit aux bonds. Ce qui est somme toute logique.

OK, pour moi c'est déjà pas mal, mais s'il n'y avait que ça... Tu veux VRAIMENT que je te fasse TOUTE la liste des facilités d'écriture sur Burnham (et qui impacte négativement les autres personnages également) ?

Alors je vais pas dire que la série met pour le moment beaucoup le focus dessus, mais bon ils n'ont jamais caché d'avoir prévu un personnage central.

Je le répète : ce n'est pas une mauvaise idée.

Sa présence à l'écran s'est déjà diluée en huit épisodes, donc pour moi c'est plus encourageant que désespérant.

Heureusement, c'est pourquoi je dis que j'ai toujours un peu d'espoir.

Qu'on soit clairs, la série n'est pas exempte de défauts, c'est juste qu'elle n'en a pas intrinsèquement plus que les autres séries à mon sens et qu'elle subit sa tentative de renouvellement...

Comme je l'ai dis aussi, si on la compare aux premières saisons des autres séries c'est exact.

là où la dernière série en date s'est fait descendre pour ne rien apporter de neuf ou d'intéressant.

C'est peu de le dire.

Alors, selon toi, ai-je toujours si peu de recul ? :)
www.webellipses.com

Avatar de l’utilisateur
Felwynn
Messages : 110
Âge : 29
Inscription : Jeu Mai 02, 2013 14:38

Re: (séries TV) STAR TREK

#10 Messagepar Felwynn » Lun Déc 04, 2017 15:13

Ah non mais je parlais pas de toi du tout hein ^^ . Je garde un souvenir mémorable des premiers retours de l’aperçu de la série par les fans pro-Trump ça valait le jus. Je balaye rien d’un revers, je comprends parfaitement que la série te déplaise fortement.

Avatar de l’utilisateur
Felwynn
Messages : 110
Âge : 29
Inscription : Jeu Mai 02, 2013 14:38

Re: (séries TV) STAR TREK

#11 Messagepar Felwynn » Lun Déc 04, 2017 15:21

Bon par contre j’ai adoré Enterprise aussi alors voilà. On va dire que je suis bon public pour Star Trek quoi :p

J’en reste à un principe d’appréciation générale. Les créateurs d’ENT se sont embourbés dans leur histoire de guerre froide temporelle, c’est certain. Mais y a quand même de très bons épisodes et des arcs narratifs intéressants; celui sur les Xindi et leur frappe préventive m’a particulièrement plu bien que ce soit considéré par beaucoup comme de la merde. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Guigui le gentil
Scarabée
Messages : 10651
Âge : 37
Inscription : Mer Mars 30, 2005 13:56
Localisation : Zone 57
Contact :

Re: (séries TV) STAR TREK

#12 Messagepar Guigui le gentil » Lun Déc 04, 2017 16:04

Tout à fait, la saison 3 d'Enterprise était le meilleur moment de cette série.
www.webellipses.com


Revenir vers « Le coin des arts »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité